Quand sa machine à coudre dort paisiblement -et pourtant, je coudrais bien un chemisier en Liberty Mitsi-, heureusement qu'on peut compter sur le talent des autres. Et du talent, Marie n'en manque pas.
J'étais comme une pile lorsque j'ai trouvé la grosse enveloppe dans ma boîte aux lettres. Encore plus quand je l'ai déchirée et que l'effluve de lavande a pris d'assaut mes narines; en un instant j'étais de retour chez moi et en été. Pour un peu, j'aurais entendu les cigales. J'aime tant la lavande, l'apaisante lavande. J'ai toujours de son huile essentielle à la maison, dont j'asperge mes draps lorsque je viens de les changer.N'est-ce pas merveilleux, un vêtement qui sent bon?
La bonne humeur n'a pas disparu quand le joli gilet sur mes épaules est venu se nicher, bien au contraire.

           marie1
           Marie2
           Marie3
               Marie4 Marie5
           Marie6
On sent l'amour du travail bien fait dans les vêtements de Marie qui, fort heureusement, ne sont pas réservés seulement aux petits. En Carrousel toute!