Voilà bien longtemps que je ne suis pas venue donner de nouvelles par ici. L'interface de Canalblog a même changé, je ne reconnais plus rien... sauf les photos qui ne veulent pas se charger correctement, pour ça, pas de surprise ni de changement.

Tout va très bien, j'ai été très occupée ce printemps et ce début d'été, j'ai vécu à fond la caisse pendant les 3 derniers mois et j'adore ça! J'ai également voyagé, Venise en avril et le Canada tout récemment, je vais vous montrer des photos.

D'ailleurs, ce blog devrait changer de nom, mes ciseaux me servent surtout quand je fais des montages de photocopies mais ceux réservés au tissu sont bien tranquilles dans leur pot à prendre la poussière... Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai touché ma machine à coudre. Les aiguilles à tricoter c'est plus récent mais rien n'est terminé. Je n'ai plus tellement l'envie je crois. Je préfère être dehors -mon grand-père m'aurait dit que le toit ne me tomberait pas sur la tête, je ne suis pas souvent chez moi- à profiter de la montagne ou de la compagnie de mes amis. Et le soir, je suis tellement claquée que je n'aspire qu'à une seule chose: ne rien faire. Parfois, tout de même, j'ai des envies qui me reprennent, quand je vois un morceau de Liberty j'ai toujours l'oeil qui frise. Quand je vois certaines de vos créations, je me verrais bien avec la même chose sur le dos. Quand j'écume toutes les boutiques de la ville sans trouver de chemisier ou de robe qui me conviennent, je me dis qu'il serait beaucoup plus simple d'utiliser un de mes coupons. Alors je me dis, "on ne sait jamais, ça reviendra peut-être"... (cela dit, je viens de m'acheter une paire de skis, alors je sens que ce n'est pas l'hiver prochain que je vais sentir le renfermé. Peut-être à l'automne?).

Je me suis également un peu détachée de la blogo. Quand je repense à mes débuts, il y a 4 ans -ça me semble dingue que ça fasse déjà 4ans-, quand je postais frénétiquement, je lisais vos posts avec assiduité, je commentais de même et je recherchais toujours de nouveaux blogs à lire, ça me fait sourire. Finalement, je lis toujours le même petit nombre qu'au début (et puis FB a largement pris le relais au niveau discussion), toujours avec le même plaisir mais je commente rarement même si je sais que c'est toujours plaisant d'échanger: un peu la flemme? un peu parce que je ne sais pas toujours quoi dire? [...]
Du coup, je me suis posée la question de la pertinence de laisser cet endroit ouvert parce qu'il a perdu de son intérêt: plus de couture, en ce qui concerne les gâteaux, je n'ai pas toujours la présence d'esprit de sortir l'appareil photo et une présence plus qu'épisodique. Et puis, tout bien réfléchi, même si ça me prend rarement, j'ai plaisir à revenir, à vous montrer les photos de mes vadrouillages, à vous raconter ma vie comme aujourd'hui. De plus, j'ai essayé de faire une sauvegarde de ce petit journal et c'est une véritable usine à gaz. "Les Ciseaux du Souriceau" restent ouverts, ne serait-ce que pour les archives.

En attendant de revenir avec les photos venitiennes (sous la pluie avec 47 mômes accrochés aux basques, je vous préviens ce n'est pas magique) et canadiennes, je vous laisse avec celle-ci. A bientôt. A.

        photo (1)

Edit du 31.07: j'ai supprimé certains passages de mon post qui ont pu blesser des personnes ce qui est très loin d'être ma volonté et mon but. Je crois que j'ai été maladroite et je le regrette...